Top
Apogia city
Apogia mountain
Apogia beach

Venise

Venez vivre un week end à Venise, la ville somptueuse sur l'eau!

Découvrez ci-dessous quelques informations sur les palais et les lieux d'intérêt les plus fameux.

Basilique de Saint-Mar
Cette splendide église fut construite en 829 pour garder les reliques de Saint-Marc, saint protecteur de la ville et fut consacrée en 1024. Restaurée et enrichie plusieurs fois au cours des siècles, la Basilique est sans l'ombre d'un doute l'église la plus spectaculaire de la ville. La façade principale est vraiment unique, avec ses cinq portes arquées, une longue terrasse sur laquelle se détachent quatre chevaux de bronze, butin de la IVème croisade contre les infidèles, et ses bas-reliefs en style byzantin. Les intérieurs sont à la hauteur de l'extérieur, depuis le remarquable dessin géométrique du pavement en marbre aux splendides mosaïques qui décorent les parois et racontent le Nouveau Testament.

Palais Ducal
(15 minutes en bus pour rejoindre la station de bateua en Piazzale Roma)
Dès le début cet extraordinaire édifice représenta le centre de la vie politique, sociale et économique de la ville. Le Palais Ducal était avant tout la résidence privée du Doge, mais aussi le siège du Gouvernement et le Palais de Justice. Certains témoignages font remonter la structure originelle à la première moitié du IXème siècle, postérieurement modifiée suite aux nombreuses restructurations survenues au cours des siècles. En 1173, sous le Doge Sebastiano Ziani, des modifications substantielles furent apportées et le palais fut considérablement agrandi, mais ce fut en 1340 que la construction prit des proportions vraiment majestueuses avec la construction en style gothique de l'aile dirigée vers le Bassin de Saint-Marc, où serait tenu le Conseil Majeur. Splendide portique soutenu par de grandes colonnes et la galerie supérieure donnant sur le bassin. La Porta della Carta gothique, datant du XVème siècle, est l'entrée d'honneur du palais, appelée ainsi parce que sur cette porte étaient attachés les avis émis par la République.
Dans les pièces intérieures du Palais Ducal vous pouvez admirer les splendides fresques de Maîtres comme Tiepolo, Titien, Véronèse, Bassano, Palma le Jeune, protégées par de précieux cadres en bois doré et représentant l'histoire de la République.
Horaires d'ouverture 22 mars/2 novembre 9.00/19.00 (billetterie 9.00/18.00)
3 novembre/21 mars 9.00/17.00 (billetterie 9.00/16.00)
Fermé le 25 décembre et le 1er janvier

Ca’ d’Oro - Cannaregio
(15 minutes en bus pour rejoindre la station de bateau en Piazzale Roma)
Palais Ca' d'Oro, aujourd'hui siège de la Galerie Franchetti, est un des bijoux de l'art gothique vénitien construit au début du XVème siècle sur ordre de Marini Contarini. Le nom de Ca' d'Oro ("Casa dorata/Maison dorée") provient de l'abondance de dorures qui jadis décoraient la façade. Le projet originel peut probablement être attribué à l'architecte Marci D'Amadio, mais fut exécuté par des artisans lombards et par la suite vénitiens. Ca' d'Oro changea de nombreuses fois de propriétaire et fut finalement acquise et restaurée au XIXème siècle par le Baron Giorgio Franchetti, qui en 1916 donna sa collection privée de peintures et l'édifice lui-même à l'Etat. En 1927, dans le palais, fut installé un musée qui de nos jours conserve de nombreuses œuvres de Titien et Tintoret et des meubles gothiques et de la renaissance.
Horaires d'ouverture lundi 8.15/14.00 mardi/dimanche 8.15/19.15
la billetterie ferme 30 minutes avant la fermeture du musée
Fermeture 1er Janvier, 1er mai, 25 décembre

Ca’ Rezzonico - Dorsoduro
(15 minutes en bus pour rejoindre la station de bateau en Piazzale Roma)
Ca' Rezzonico est un monumental palais qui donne sur le Grand Canal qui accueille de nos jours le Musée du dix-huitième siècle de Venise. Le projet originel du palais fut commandé par la famille Priuli-Bon et réalisé par Baldassarre Longhena au cours de la première moitié du XVIIème siècle. Vers 1745 à l'édifice fut ajouté le dernier étage sur ordre de la famille Rezzonico, nouveau propriétaire du palais. Sur la façade ont été utilisés des éléments classiques, très en vogue à l'époque, en complète harmonie avec les pièces et les décorations des intérieurs. Le vestibule du rez-de-chaussée permet d'atteindre le magnifique escalier: une des entrées les plus somptueuses de toute la ville. Ca' Rezzonico fut par la suite achetée par le poète anglais Robert Browning, et ensuite par la Baron Hirschel de Minerby, qui en fut le dernier propriétaire, puisqu'ensuite elle fut acquise par la Municipalité (1935) et réorganisée en musée.
Horaires d'ouverture avril/octobre mercredi/lundi : 10.00/18.00 (dernière entrée à 17.00) novembre-mars mercredi-lundi 10.00-17.00 (dernière entrée une heure avant)
Fermeture 25 décembre, 1er Janvier, 1er mai

Palais des Turcs (Fondaco dei Turchi)
( 15 minutes en bus pour rejoindre la station de bateau en Piazzale Roma)
Le palais fut construit à l'origine au début du XIIIème siècle par Giacomo Palmieri, consul de Pesaro sur la côte atlantique, qui se réfugia à Venise et fonda une des principales familles patriciennes de la ville: les Pesaro. En 1621 la famille Pesaro loua le palais à des marchands ottomans et ce fut alors que l'édifice fut connu comme le « Fondaco dei Turchi » (l'entrepôt des Turcs). Plus tard, quand le commerce avec l'orient commença sa phase de déclin, le palais fut abandonné par les Ottomans et tomba en ruine. En 1880 la Commune de Venise acquit le "Fondaco" et le restaura tout en maintenant les caractéristiques de la construction originelle avec sa façade en style vénitien byzantin richement revêtue de marbre. Depuis 1924 ce palais accueille le Musée d'Histoire Naturelle de Venise.
Horaires d'ouverture Mardi/vendredi : 9.00/13.00 samedi et dimanche : 10.00/16.00
Entrée gratuite

Place Saint-Marc
(15 minutes en bus pour rejoindre la statio, de bateau en Piazzale Roma)
La Place Saint-Marc est la seule "Piazza" de Venise, parce que toutes les autres sont appelées "Campo". Dès le début, la Place Saint-Marc fut conçue et construite comme extension du Palais Ducal et de la Basilique Saint-Marc, centres fondamentaux de la vie politique et sociale de la ville. Initialement l'espace occupé par la Place était plutôt étroit et traversé par un canal: le Rio Batario. En 1172 le Doge Sebastiano Ziani acquit toute la zone, fit assécher le canal et commença les travaux d'agrandissement, à la fin desquels la Place Saint-Marc prit les proportions que nous connaissons aujourd'hui. En face du Palais Ducal, à la place de l'ancienne darse, fut créée la petite place où furent installées les deux très hautes colonnes provenant de Constantinople. Sur une colonne fut placée la statue du lion ailé, symbole de Venise, alors que sur l'autre fut installée la statue de l'ancien saint patron de la ville, San Teodoro, par la suite remplacé par Saint Marc.
La partie la plus grande de la place, celle qui s'étend en face de la Basilique Saint-Marc, a une longueur de 170 mètres et une forme en trapèze. Le périmètre de la Place est délimité par les Procuraties, Anciennes et Nouvelles, et par l'Aile Napoléonienne, aujourd'hui siège du Musée Correr.This is one of the most popular tourist sights in Venice. The bridge connects the Palazzo Ducale, where prisoners were tried, to the prisons known as the Piombi. The bridge was built on the orders of the Doge Mario Grimani and was made in stone from Istria. It was decorated on the outside with Baroque patterns. The beauty of the structure has given the bridge a romantic connotation in complete contrast to its actual use. The sighs that the bridge inspired were definitely not sighs from people in love, but from the prisoners who had just been sentenced to years in jail in the terrible “piombi”.

Pont Des Soupirs, Italie
Une des destinations touristiques par excellence de Venise est sans aucun doute le Pont des Soupirs, qui relie le Palais Ducal, où les accusés étaient jugés, aux prisons appelées Piombi. Le pont fut construit sur ordre du Doge Mario Grimani et fut réalisé en pierre d'Istrie et décoré extérieurement avec des motifs baroques. La beauté esthétique de la structure a donné au pont une connotation romantique totalement opposée à sa fonction. Les soupirs qu'il suscitait n'étaient pas du tout ceux des amoureux, mais au contraire ceux des prisonniers qui venaient d'être condamnés à des années de prisons dans les terribles piombi.